Le Pérou part en conquête

12 juin 2011

Le Pérou part en conquête

Le Pérou fier de ses racines, de sa culture, de ses 1001 merveilles, ce n’est pas nouveau. Ici on est orgueilleux par nature et au coude à coude ave notre fameux chauvinisme français. Nouvelle preuve de cet engouement: la campagne Marca Peru. Une vidéo de 15 minutes filmée à Peru, Nebraska. Le pitch? Une bande de joyeux péruviens vient « péruaniser » des ploucs américains. Belle revanche.

Cette petite vidéo, visible en cliquant sur l’image, en dit beaucoup sur le Pérou d’aujourd’hui bien décidé à rayonner et sortir des clichés. Pour les non hispanophes, petit sous-titrage des merveilles péruviennes en ligne sur promotion.

1. La cuisine, l’incontournable péruvien, dont on semble ici persuader qu’elle rayonne à l’international. Papa à la Huancaina (une sauce un peu piquante, crémeuse à base de fromage), Yuca (une racine blanche apparentée à la pomme de terre), Ceviche (poisson cru cuit dans le citron)…

2. L’Inca Cola, la Coca Cola national, jaune fluo qui pétille en bouche comme un chewing-gum.

3. Le aji, petit piment qu’on sert ici partout sous forme de sauce et qui peut effectivement déclencher l’arrivée des pompiers.

4. Le Huayno, musique traditionnelle et folkorique des Andes: petite voix aigue, jupes gonflées et peines d’amour. Le lama est en option.

5. Le pisco, l’alcool fort d’ici, qu’on boit « sour’ avec un oeuf battu et de la limonada.

6. La playa!! Et oui le Pérou est au bord du Pacifique avec l’une des vagues les plus longues du monde et depuis peu on fait tout ici pour que les touristes ne viennent plus seulement pour le Macchu mais aussi pour les plages et la jungle.

7. Le Picaron, l’équivalent du donuts

8. La circulation apocalyptique, signature des grandes villes péruviennes où personne ne respecte rien.

9. La fiesta!! Ici avec les rythmes afro-péruviens du cajon, les épaules qui se trémoussent et les fesses qui se déhanchent. Les kermesses familiales et ses courses de hamster. Les vendeurs de rue qui habitent de leur voix portante jusqu’aux coins les plus reculés. Les plats qui fument dans la rue et embaument l’air. Au Pérou, la vie est dehors.

10. Le plat traditionnel par excellence, la Pachamanca où la viande cuit directement dans la terre. Un petit goût pour la déesse terre des Incas, la Pachamama. Et le mot pour s’en sortir toujours: Salud! Santé!

11. Un clin d’oeil à la fête nationale du Pérou, le 28 juillet.

12. Les tracteurs qui dessinent des lignes énigmatiques dans les champs de Maïs comme celles qu’on peut observer depuis le ciel de Nazca, au coeur du désert péruvien, leg mystique des civilisations anciennes.

13. Le « chuyo » ou ce qu’on appelle nous « bonnet péruvien », le must have touristique

14. Un gros clin d’oeil aux 10% de croissance économique récoltés cette année, de quoi piquer de jalousie les gringos en panne.

15. Et vu qu’on est en pleine croissance, ce sont nous les péruviens qui offrons aux gringos des bonnets, des lamas, des ponchos, des mantas, des tissus de la jungle. La générosité comme signature. Certains verront derrière ce clip un exemple émouvant de cofraternité. Sans être cynique j’y vois aussi une belle leçon d’enthousiasme, de volonté de conquête et de fierté. Et si c’était notre tour?

 

 

Partagez

Commentaires

René Nkowa
Répondre

Ca donne vraiment envie...

Nicolas
Répondre

jeje , c'est comme ça qu'on fait !!

natalia
Répondre

c'est vrai...c'est vrai